fbpx

Les panneaux autoroutiers ou de signalisation directionnelles montrent soit des symboles soit des inscriptions en blanc sur fond bleu ou vert. Cette couleur a été choisie lors de la Convention de Vienne signée par la France et d’autres pays européens en 1968. Qui les fabrique, pourquoi existe-t-il un code couleur, et qui s’en occupe ?

Panneaux autoroutiers en France : les grandes dates 

Premièrement, la signalisation par panneaux a presque 100 ans. Quand on sait que la première voiture à été inventée en 1770, on se demande comment ils faisaient pour retrouver leur chemin ! Trêve de plaisanterie… C’est en 1946 que démarre une instruction générale sur la signalisation en France. Par exemple avec différents panneaux :  

  • Signalisation d’obstacles (forme triangulaire, fond crème, listel bleu foncé)
  • Signalisation de localisation (texte blanc, fond bleu foncé)
  • Panneaux d’interdiction (forme ronde, listel rouge)
  • Panneaux d’indication (forme carrée, fond bleu, listel blanc)
  • Signalisation de direction

D’ailleurs, c’est en 1954 qu’est inventé le panneau “STOP”. 

1968, la Convention de Vienne sur la signalisation routière. 

D’abord, la Convention de Vienne, adoptée le 8 novembre 1968, reconnaît que pour simplifier la circulation en Europe, il est nécessaire de posséder une signalisation égale à tous. 

Ensuite, la France signe la convention en 1971 mais elle n’entrera en vigueur sur le territoire qu’en 1978. 

1971, l’Accord Européen de Genève sur la signalisation routière. 

À la suite de la Convention de Vienne, se tiendra celle de Genève en 1971. Dans celle-ci, les pays peuvent créer un nouveau panneau avec un signal répondant à un besoin particulier, sous réserve que ce signal ne soit pas déjà utilisé dans la Convention de Vienne.

Les caractéristiques des panneaux autoroutiers. 

Il existe 22 types de panneaux. Les panneaux de signalisation directionnelle sont de type C (panneaux d’indications utiles pour la conduite des véhicules) et E (panneaux de localisation). 

Leur dimension est de 1,5 mètre de hauteur et de largeur. 

Comme le montre la photo ci-dessous, en bleu, le panneau représente l’autoroute, en vert la direction vers le centre de Belfort, en blanc la localisation de petites villes et en l’inscription en noir sur fond jaune indique un itinéraire de substitution. 

Quelle sont les différentes couleurs des panneaux d'autoroutes en France ?

Ces panneaux doivent répondre à des normes notamment être visibles de nuit. Les signaux sont réfléchissants ou, dans certains cas, éclairés. 

En 1978, le Ministère de l’intérieur, sur la question de la sécurité routière, oblige une homologation des équipements de la route. En effet, pour l’ensemble du réseau routier, la certification NF (Normes Françaises) est obligatoire et le marquage CE (Conformité Européenne) doit être aussi inscrit sur le panneau. 

Qui fabrique les panneaux de signalisation routière en France ? 

Plus d’une dizaine de fabricants de panneaux autoroutiers sont reconnus en France comme JCDecaux, LACROIX Signalisation, Signaux Girod, Laporte Service Route, Aximum… la liste est non exhaustive ! 

Comment sont fabriqués les signaux routiers ? 

En 2018, France Bleu s’intéresse à une entreprise du nom de Signature située à Urrugne. (Pour le coup, c’est plus Google Maps qu’il faut utiliser pour trouver cette ville !) C’est une petite commune du Pays Basque. 

L’entreprise Signature d’Urrugne est spécialiste en équipement de la route. Elle aménage les infrastructures, améliore la sécurité routière et fluidifie le trafic. 

Elle sort par jour 2 000 panneaux et détient un tiers du marché des panneaux routiers. 

Regardez la vidéo de France Bleu pour découvrir la fabrication des panneaux :

Rendez-vous sur notre page « Notre actualité » pour découvrir toutes l’information automobile.